Laïta tire le portrait de... Jessica !

by Luli Rodriguez Gugliotta


Cette semaine, Laïta tire le portrait de Jessica Ourisman, à Los Angeles. Nous nous sommes rencontrés il y a quelques semaines grâce à... Instagram !

Jessica porte le sac Gaucha Calafate, pour lequel elle a eu un immense coup de coeur. A tel point qu'elle répand aujourd'hui la bonne nouvelle à Los Angeles, et que ça commence à faire des émules ! 

©Jodee Debes Photography

©Jodee Debes Photography

Jessica, you're a journalist working in... fashion! Can you tell us more about it (and you)?

Sure ! Most of my writing is about fashion, but I love the freedom of being a writer. I'm actually writing a book on Psychology right now!

What are you looking for in new fashion brands ? What is your future vision of fashion accessories ?

I look for originality, quality and elegance that complements the natural beauty of the person who wears it. We don't have anything like Laita in America right now -- something authentic, modern and with luxury craftsmanship. It's a perfect luxury brand for the Bohemian spirit.

You're from LA but you're wearing Laïta's bags... How so ?

I discovered Laïta while on a trip to Paris with my boyfriend, Tom. I fell in love with my bag and the line, and wished America had access to it. I think LA is ready to embrace the spirit of individuality more.

What touches you the most in Laïta's story ?

To me, Laïta is a love story. It takes two cultures, two traditions, and brings them together to create something vibrant, beautiful and new. I feel that Laïta has a soul to its pieces, and I love that.

How about Laïta's future in LA ?

Laïta has the potential to inspire an entire generation of young people who crave adventure from within the business-oriented urban lifestyle in places like LA and NYC. We're seeking authenticity and culture, and a line like Laïta shows us one way.

Have you tried "Tumaca truc"?

Not yet, but I can't wait to! Gourmet food trucks are so fun and different ! They're very popular right now. Maybe Laïta and Tumaca Truck should co-host an event in America... ;)

Sac Gaucha "CALAFATE" - Noir

Sac Gaucha "CALAFATE" - Noir


On "tire le portrait" de... Clara !

by Luli Rodriguez Gugliotta


AUJOURD’HUI, NOUS TIRONS LE PORTRAIT DE CLARA qui porte le sac "didi" - AMIE TRÈS PROCHE DE LULI, ARGENTINE ET FIÈRE DE L’ÊTRE. CLARA EST TRÈS IMPORTANTE POUR LAÏTA, CAR SANS CLARA PAS DE RENCONTRE LULI ARNAUD, SANS LULI ARNAUD, PAS D’AMOUR - ET SANS AMOUR, PAS DE LAITA. ET ON VOUS EXPLIQUE POURQUOI...


Clara, tu as grandi à…?

J’ai grandi dans une très jolie ville, tout près de Buenos Aires, Adrogué (la ville du célèbre écrivain Borges).

 

Adrogue - Paris - Luli : explique nous un peu ?

Je fais mes études d’orthophoniste à l’Universidad del Salvador à Buenos Aires où j’ai pu rencontrer mon amie Mariana qui m’a fait rencontrer Luli peu de temps après. Après avoir été diplômées Luli et moi avons eu la même idée sans même nous en rendre compte : en 2011, nous sommes toutes les deux allées vivre à Paris à la recherche de nouvelles aventures. Ayant la même envie de vivre, connaitre la langue et la culture française, on est devenues plus proches que jamais. On a rencontrés nos copains, défini très vite notre parcours professionnel et nous avons finalement décidé de rester en France.

 

Tu es orthophoniste, mais tu travailles aujourd’hui pour une entreprise qui développe du packaging sur mesure pour les marques les plus prestigieuses du monde de la mode. Mais pourquoi donc ?

J’ai toujours considéré l’orthophonie comme une passion plus qu’un métier. Je chante depuis toute petite et j’ai toujours voulu comprendre le fonctionnement de la voix, les pathologies et aussi tout ce qui est en rapport avec la communication. Quand je suis arrivée en France l’opportunité de travailler dans le milieu du luxe et de l’artisanat s’est présentée et je l’ai saisie. J’ai toujours été attirée par ces domaines et ces savoir-faire, l’utilisation de matières nobles et la qualité du travail. Encore un point commun entre Luli, Laita et moi.

 

Buenos Aires ou Paris ?

Impossible de choisir...

clara-laita